top of page
  • Photo du rédacteurVacances à Moriani

Bastia, la traditionnelle

Lorsqu’on s’immerge dans les traditions du Pays Bastiais, on ressent vraiment toute l’authenticité de la Corse. Cette ville d’art et d'histoire est à la fois énigmatique et hors du temps, tournée vers le monde et la modernité tout en cultivant son riche passé, ses croyances et ses traditions. Rythmée par le calendrier religieux, la région bastiaise est animée toute l’année par des célébrations dont les temps forts sont emprunts de musiques, chants et spécialités culinaires…


Cette terre de légendes et de traditions, à travers ses croyances et ses légendes, sa gastronomie typique et ses vignobles, offre une véritable immersion au plus profond de l’âme corse.



Confréries et manifestations religieuses : une terre de croyances et de ferveur

Fortement enracinées à Bastia, les confréries de pénitents ont été introduites en Corse par les Franciscains, dès la fin du Moyen-Âge, atteignant leur apogée à l’époque moderne. À travers le chant sacré polyphonique et des rituels, ces associations de laïcs rattachées à l’Église connaissent un nouveau souffle depuis les années 1970 et ont ravivé des traditions culturelles ancrées depuis des siècles. Des fêtes patronales de la Saint Jean à celle de la Saint Joseph, en passant par le Christ Noir des Miracles et la Sainte Marie, Bastia s’est érigée en haut lieu de la spiritualité corse, drainant à chaque procession des centaines de fidèles dans les rues au rythme des chants sacrés. Point culminant de cette ferveur, la Settimana Santa (Semaine Sainte) est un temps fort du calendrier liturgique, emmenant les foules dans les reposoirs des oratoires pour commémorer la Passion du Christ dans un silence de cathédrale.




En mars

La fête de la Saint-Joseph


S’il est une fête à ne pas manquer à Bastia, c’est bien celle de la Saint-Joseph, le 19 mars. Saint-Joseph étant l’un des saints patrons de la ville, le quartier baptisé en son honneur est en fête ce jour-là. La procession symbolise la visite de Joseph à son épouse la Vierge Marie, les pénitents porteront sa statue jusqu’à la cathédrale Sainte-Marie . A cette occasion, le quartier est en fête, avec les jeux des enfants qui se couvrent de confettis et les gourmands qui se régalent des fameux Panzarotti (beignets préparés avec de la farine de pois chiches ou de riz).


En avril

A settimana Santa (la Semaine Sainte)

À Bastia, la Semaine Sainte célèbre la Passion et la Résurrection du Christ par un ensemble de commémorations.

Du dimanche des Rameaux au Jeudi et Vendredi Saint, la ville vit à ce moment-là un temps fort de ses traditions religieuses. Des petites croix tressées en branches de palmes (Crucette) sont distribuées aux fidèles lors de la messe des Rameaux pour assurer bienveillance et protection. À nouveau, les spécialités culinaires sont mises à l’honneur, avec une pâtisserie Corse spécialement réalisée à Pâques : le Campanile. Une délicieuse brioche tressée agrémentée d’un œuf dur et parfois parfumée aux zestes de citron.

Les villages du Pays Bastiais célèbrent eux aussi la Semaine Sainte par des processions particulières. À l’aube du Vendredi Saint, toutes les confréries des communes de la Pieve de Lota telles que Figarella, San Martino di Lota ou encore Mandriale se mettent en marche pour une procession de village en village. Les confrères effectuent un chemin de croix de hameau en hameau en portant des reliques, lampions et croix surmontées de Pulezzule, objets d’art en palmes tressées, réalisés par les habitants.


En mai

La Procession du Christ Noir des Miracles

En mai, les traditions célèbrent la mer. Les Bastiais honorent à ce titre le Christ Noir des Miracles tous les 3 Mai.

christ noir des miracles

Un crucifix trouvé en mer en 1428, (crucifix des miracles) est aujourd’hui placé dans l’oratoire de la Sainte-Croix, dans la citadelle de Bastia. Les pêcheurs, confréries et fidèles se rassemblent lors d’une procession qui mène jusqu’au Vieux-Port de Bastia où se déroule la traditionnelle bénédiction de la mer.


En juin

La Fête de Saint Antoine


Nombreux sont les Saint-Patrons de Bastia ! Cette fête religieuse, qui aura son apothéose le 12 et 13 juin, est devenue une date importante dans la vie de centaines de croyants et moins croyants, qui désormais affluent de toute la ville pour fêter le saint, réputé pour retrouver des objets perdus ou des choses oubliées. La ferveur que les Bastiais ont pour Saint Antoine, ont fait de ce jour, une fête populaire qui célèbre, sur les hauteurs de la ville, ce prédicateur franciscain d’origine portugaise, mort en 1231 à Padoue. Si vous commencez à connaître un peu Bastia, vous n’aurez aucun mal à deviner que les commémorations se déroulent du côté de ce quartier éponyme, à Saint-Antoine, sur les hauteurs de Bastia. Vous aimerez l’ambiance de fête qui y règne à l’approche de l’été, avec des kermesses, messes et processions autour de ce magnifique couvent du XVI siècle.


La Fête de Saint-Jean Baptiste

La fête de la Saint Jean est associée au solstice d’été et est célébrée par un feu de joie, résurgence de son origine païenne. A Bastia, le soir du 23 juin, un immense brasier (le Fugare) est allumé sous les remparts de la Citadelle au bord du bassin du Vieux Port. L’atmosphère est magique, en ce soir d’été. Le lendemain, l’église Saint-Jean-Baptiste accueille en ses murs une succession de messes et de processions jusqu’au soir. Ne les manquez-pas, dans cette église, les chants sacrés corses résonnent avec la beauté des lieux.

A cette fête du feu est aussi associé le rite de prendre un premier bain de mer qui, ce jour-là, aurait des propriétés régénératrices.


En août

Les fêtes de l’Assomption

En plein été, Bastia s’anime pour les Fêtes de l’Assomption, le 15 Août.

Une imposante statue de la Vierge en argent massif, pesant près d’une demi tonne est sortie lors de la procession annuelle à travers les ruelles de la vieille ville. Voir la force de ces hommes portant la statue est toujours aussi impressionnant, même lorsqu’on y assiste depuis des années.


La Fête de la Saint-Roch


Fête de la St Roch

Le lendemain de l’Assomption, la fête continue ! Cette fois, la rue Napoléon s’anime du côté de l’Oratoire Saint-Roch. Le 16 Août, des petits pains bénis sont distribués aux fidèles à l’issue de la messe. On dit notamment qu’ils assurent une protection contre les épidémies et la foudre.



Notez qu’à l’occasion de la Saint-Antoine (13 Juin), des petits pains bénis possédant les mêmes vertus sont aussi offerts aux fidèles.


En septembre

La fête de la Nativité à Notre Dame de Lavasina

Tous les 7 et 8 septembre, des milliers de personnes se rendent à Lavasina pour fêter la Nativité de la Vierge Marie. C’est l'événement de Corse qui rassemble le plus de monde sur la voie publique. En 1675, la guérison miracle de sœur Marie-Agnès de Bonifacio se produit dans la petite chapelle érigée initialement à cet endroit.

ND de Lavazina

Deux ans plus tard, le 7 septembre 1677, date anniversaire du sanctuaire et veille de la nativité de la Vierge Marie, l'église Notre-Dame des grâces est inaugurée. Il faut rappeler que la Corse est protégée par Sainte Marie, le Diu Vi Salvi Regina, l'hymne de la l'île est à sa gloire, c'est donc une fête religieuse du calendrier liturgique très importante. Les Corses appellent ce lieu « Notre Dame de Lourdes » pour les miracles qui s’y seraient produits : En 1884, le sanctuaire aurait guéri Marie-Joséphine Sbraggia de Luri alors aveugle. En mai 1897, une paralytique venue de Muro aurait été soignée grâce à sa venue au sanctuaire.

Le 7 septembre à la tombée de la nuit, une grande procession présidée par l’Evêque de Corse se déroule d’un bout à l’autre de la plage située face à l’église, suivie d’une messe. Le lendemain, des messes ont lieu toute la matinée et en soirée, ainsi qu’une nouvelle procession en fin d’après-midi. Ce lieu de culte rayonne sur toute la Corse et les personnes arrivent des quatre coins de l'île pour la fête.


En novembre

La Toussaint

La corse est très respectueuse des traditions religieuses, et reste très attachée aux valeurs et aux coutumes religieuses notamment concernant la fête de la Toussaint. La fête de la Toussaint ou “I Santi” est très importante, sinon la plus importante et la famille tient une grande place. Durant la journée, les corses reviennent au village et se recueillent en famille dans les cimetières pour honorer les ancêtres et demander leur protection. Les cimetières s’illuminent de bougies et les tombes sont ornées de chrysanthèmes. De cette manière, les corses chassent les ténèbres et guident les disparus depuis l’au-delà. Les messes sont rythmées par des chants corses somptueux pour rendre hommage aux êtres disparus. À la tombée de la nuit, la croyance veut que "les morts reviennent là où ils ont vécu", on ajoute alors le couvert des défunts et on dîne dans une ambiance conviviale. A l’heure du coucher, du pain et de l’eau, ou bien du lait, des châtaignes et des pommes de terre sont laissés sur la table ou au rebord de la fenêtre.

Pour l’occasion, on réalise la Salviata, un gâteau en forme de « S » traditionnellement parfumé à la sauge.



En décembre

A Festa di a Nazione

Chaque année depuis 1735, le 8 décembre est la date de A festa di a Nazione, la fête de la nation Corse. Cette date marque un tournant historique dans l’histoire et la culture de l’île, célébrant sa naissance en tant que nation libre, avec l’élaboration de la constitution Corse placée sous la protection de la Vierge Marie et le choix de l’hymne national Corse, le Dio vi Salvi Regina



Partout, à travers l'île, des débats, des conférences historiques et des soirées culturelles sont organisés pour transmettre et valoriser l’histoire de l’île. La corse s’anime avec des célébrations, messes et processions, bals et soirées animées, chants, atelier de langue et culture corses, rencontres et échanges pour mettre en avant la langue, la culture et l’identité corse.


La fête de Sainte Lucie à Ville di Pietrabugno

Sur les hauteurs de Bastia, la commune de Ville di Pietrabugno a dédié son église paroissiale à Sainte-Lucie, symbole de lumière et d’espoir. Le jour de la fête, le 13 décembre, des bougies illuminent l’édifice en l’honneur de cette Sainte. La messe est rythmée par les chants de la confrérie et les enfants du catéchisme. Dans l’après-midi, c’est la traditionnelle procession entre l’église et la chapelle de St Pancrace

Sur les plages, vous aurez peut-être la chance de trouver ce petit coquillage rond en forme de spirale, que l’on appelle « L’œil de Sainte-Lucie ». Il porterait chance et protégerait du mauvais œil !




Natale in Bastia

Les fêtes de la nativité ont à Bastia un charme fou ! Décorée de lumières, la ville incarne en décembre le véritable esprit de Noël. Un marché U Mercà di Natale rassemble plus de 60 chalets d’artisans, producteurs et créateurs, et propose des activités ludiques pour toute la famille. Il y a aussi des animations musicales et des soirées festives et de nombreux concerts de chants polyphoniques corses sont organisés dans les plus belles églises de Bastia. Ne passez pas à côté de la belle crèche de l’église Saint Jean Baptiste et de sa crèche vivante qui s’y tient chaque année, ni à côté de la grande roue, spécialement érigée pour l’occasion, qui du haut de ses 40 mètres offre un panorama incomparable sur la ville.







--------------------------------------------------------------------------------------------------------------



47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page