• Vacances à Moriani

Bastia, la spectaculaire


Au flanc d’une montagne haute de 900 mètres, dans un endroit spectaculaire, Bastia vous entraîne dans son authenticité. Vous ne vous lasserez pas de parcourir ses rues lézardées aux maisons altières et gaies et de profiter de l’ambiance corse ! Bastia est également la porte d’entrée pour le Cap Corse, une aventure magnifique à effectuer !

Ville d'Art et d'Histoire, Bastia est aussi la préfecture de la Haute-Corse. Sa vieille ville a conservé son aspect authentique : ruelles typiques et immeubles anciens du quartier de Terra-Vecchia ; vieux port pittoresque, avec son église Saint-Jean-Baptiste du XVIIe siècle et l'ambiance de ses cafés et restaurants. Près du vieux port, la place Saint-Nicolas, ornée de palmiers, est un haut lieu de l'animation avec ses terrasses de cafés et notamment son marché aux puces du dimanche matin. La place du Marché, bordée d'anciennes maisons, est fort appréciée pour son marché traditionnel.

La citadelle génoise (Terra-Nova) a été édifiée entre le XVe et le XVIIe siècle. Ses remparts abritent le palais des Gouverneurs, ancienne résidence des gouverneurs génois, mais aussi la cathédrale Sainte-Marie du XVIIe siècle et l'oratoire de la confrérie Sainte-Croix (chapelle Sainte-Croix) du XVe siècle.

Bastia a vu le jour en 1378 quand le gouverneur génois Leonello Lomellini quitta le château de Biguglia pour s'installer dans une place forte "a Bastia". Ce site dominait une marine de pêcheurs qu'on appelait alors Porto cardo (l'actuel Vieux Port). Ses successeurs conservèrent cette résidence.

De l'installation de citoyens génois et de la construction de remparts protégeant le nouvel habitat naquit un quartier : Terra Nova (l'actuelle Citadelle). L'ancien Porto Cardo devint alors par opposition, Terra Vechhia. Les remparts furent terminés en 1480 et il fallut attendre cinquante ans (1530) pour que soit achevé, adossé à l'ancien donjon, le palais des Gouverneurs.

Durant les XVIe et XVIIe siècles, la haute ville suit la tradition des villes génoises : plan en damier et rues droites. De nombreuses confréries religieuses voient le jour et une vie culturelle très intense se développe.

Dès la fin du XVIIIe siècle, la ville prospère et sa population s'accroît sensiblement. Au cours du XIXe siècle, la cité s'étend vers le nord ainsi que sur les hauteurs. Le paysage urbain est alors en pleine mutation : Construction du palais de justice, extension de la place Saint Nicolas, édifications de nombreux immeubles bourgeois bordant de larges boulevards. Le coeur de la ville présente alors l'aspect que l'on peut admirer aujourd'hui.

Bastia est classée ville d'Art et d'Histoire depuis l'an 2000. C'est son très riche patrimoine baroque religieux qui lui a valu ce label. Eglises, oratoires et chapelles aux décors d'une richesse étourdissante sont à visiter absolument.

Visite des vieux quartiers :

  • Vieux port.

  • La citadelle par les jardins Romieu.

  • Place Saint-Nicolas.

  • Place du Marché...

Le musée de Bastia, situé dans le Palais des Gouverneurs qui a réouvert ses portes en juin 2010 (après une quinzaine d'années de fermeture).

A la sortie sud de Bastia, très belle plage de l'Arinella aménagée avec jeux pour enfants, paysagée et dont une portion est surveillée.

Bastia est la capitale culturelle de la Corse. Avec son théâtre de près de 1000 places et les nombreuses associations culturelles qui composent un tissu associatif très dense, les soirées bastiaises sont, hiver comme été, presque toutes dévolues à la culture.

#Bastia #hautecorse

12 vues

© Vacances à Moriani - depuis 2011

  • Google+ Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon