• Vacances à Moriani

Orezza Suprana

Le canton d'Orezza est situé à l’est de Corte et au cœur de la Castagniccia.

Il comprend 2 pièves : Celle d’Orezza et celle d’Alisgniani (Alésani).

La pieve d'Orezza peut se diviser en deux parties : Orezza Suprana (Surmonter en Corse, soit en haut) et Orezza Suttana (littéralement balayer, et par extension, près du sol, en bas)


Orezza Suprana ce sont les communes de Campana, Carchetu-Brusticu, Carpinetu, Nucariu, Pedicroce, Pedipartinu, Ped'Orezza, Stazzona, Verdese.


Campana

Comme tous les villages de Castagniccia, Campana avait une spécialité artisanale : la fonderie de cloches d’églises et de chapelles, d’où son nom. Ces produits étaient exportés dans toute l’Europe. Le fer venait d’une carrière située de l’autre côté du San Pedrone et l’argile pour les moules était prélevé dans un creux de la montagne entre les eaux d’Orezza et Piedicroce.

Le village, d'un seul tenant, occupe une partie du côté oriental du massif du San Petrone. Le climat y est humide grâce à une couverture forestière dense.

La commune de Campana est un point d’intersection de nombreux sentiers de randonnées et la faune et la flore y sont remarquables.

Le village date du XVIème siècle et certaines maisons remontent à cette époque. On peut y découvrir beaucoup de toits de lauze, murs de pierre de taille, dédales d’escaliers et de petite ruelles pavées, séchoirs à châtaignes … On peut y voir une fontaine circulaire et lavoir tout en pierres de la région.


Les hommes de cette piève étaient des marchands, ils vendaient des étoffes de laine, de lin, des chaussures, etc..

L’église paroissiale Sant’Andrea (Saint André), est de style baroque avec un intérieur blanc agrémenté de frises bleues, et son clocher indique la date de construction : 1820.

Bien que Campana ne possède qu’un seul édifice religieux, les villageois demeurent très attachés à leurs traditions : La procession du Jeudi Saint, l'ascension du mont Pétrone, la fête de la Madonna di a Neve, la fête de la St Roch, la fête de la Saint-André, patron de Campana qui réuni traditionnellement le village autour d'une pulenta.

herbe de l'ascension, tradition corse - Campana

C'est la veille de ses fêtes que les villageois se retrouvent pour la focara (feu de joie).

Pour l'Ascension, on ira cueillir l'herbe traditionnelle, celle qui doit être cueillie avant le lever du soleil, munie de sa racine, conservée à la maison, suspendue à un mur ou déposée dans une coupe. Sa floraison est considérée comme de bon augure pour l’année qui suit…


Carchetu-Brusticu

Le village de Carcheto-Brustico se trouve à 630 mètres d’altitude. La commune se compose de 2 petits villages ruraux devenus au fil du temps de simples hameaux, Carcheto (en langue corse Carchetu) et Brustico (en langue corse Brusticu), et un peu à l’écart le hameau de Colle. Son existence remonte au moyen-âge. A ne pas manquer, pour la fraîcheur de sa cascade et ses histoires de bandits et de sorciers, que l'on continue à raconter aux enfants, lors des veillées !



Carpinetu

Carpineto signifie « charme » en corse, et le village est entouré de nombreux arbres de cette espèce.

C’est un village d’un seul tenant, qui s'ouvre sur un panorama avec une vue imprenable sur le San Petrone, avec un bâti traditionnel très préservé, rustique et défensif. C’est certainement la commune de Castagniccia où l’on peut admirer le plus de fours à pains, parfaitement restaurés, accolés aux bâtisses.

Sa magnifique église baroque de l’Immaculée Conception, , protectrice de la Corse, construite en 1775, se dresse au cœur du village. On peut y voir des fresques monumentales, ainsi que de nombreux objets religieux, tableaux, retables, tabernacles, statues de saints et quatre autels secondaires. Aujourd’hui encore, à Carpineto, où la ferveur des habitants est restée intacte, ainsi que dans les villes et les villages de Corse, le 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception, est un jour de célébrations religieuses et de réjouissances.

A découvrir :

Chapelle Notre Dame du Mont Carmel, chapelle privée édifiée dans le jardin d'une habitation avec un séchoir à châtaigne et une forge.

Une Maison-tour se dresse tout près de l’ensemble.

La chapelle Saint Albert, charmant édifice perdu au milieu de la nature, légèrement au-dessus du col d’Arcarota. Elle ne possède pas de clocher, juste une croix en son fronton.


Carpineto fait partie des « villages fleuris » et a été plusieurs fois récompensé pour cela mais il est surtout connu pour sa course pédestre de la Via Romana, très prisée des sportifs.

Au bas du village, la fontaine de Funtanone permet aux participants de se désaltérer. On peut aussi trouver un ancien lavoir tout en haut du village.


Nucariu

La commune de Nocario est située au pied du monte San Petrone (1 767 mètres), dont l’ascension à partir du col de Prato, relativement facile, permet de bénéficier au sommet d’une vue splendide sur l’ensemble de la Castagniccia. On trouve au sommet une remarquable petite statue de saint Pierre fixée au sol, sculptée en « vert d’Orezza », pierre tendre d’origine volcanique et de couleur vert foncé que l’on trouve dans le sol de cette région. A découvrir pour sa Maison du Parc Naturel Régional et son sentier des arbres !

Nocario (Ellébore en corse), bâti sur le versant Est du San Petrone est un village soumis aux aléas climatiques de cette montagne mythique de Castagniccia. Le territoire communal s’étire jusqu’à son sommet : 1.767 mètres et abrite une partie de la hêtraie du massif du San Petrone, composant la forêt de San Pietro d’Accia. Au sommet, une table d’orientation, mise en place par le PNRC permet d’avoir des explications sur tout le visuel panoramique de la région avec, à ses côtés, une statue de San Petru.


Piedicroce

En plein cœur de la Castagniccia, Piedicroce est le plus important de la pieve d'Orezza et possède deux hameaux, Pastoreccia et Fontana.

Le patrimoine bâti typique de la région est considérable, avec ses maisons-tours, ses demeures en pierres, ses nombreux passages voûtés, ses fours à pains restaurés, ses fontaines-lavoirs... Enfin, le patrimoine religieux du village est considérable, et fait de Pedicroce un haut-lieu de l'histoire de la Corse.

A découvrir

Les ruines du Couvent San Francescu d'Orezza fondé en 1485 et son immense église du XVIIème siècle dotée de six chapelles. Il joua un rôle majeur au XVIIIème siècle dans l’histoire de la région. Désaffecté avec la Révolution Française, le couvent tombera peu à peu en ruines, et fût détruit en 1943 par les allemands.

L'église San Petru è San Paulu du XVIIème siècle classée aux monuments historiques, son orgue de 1617, le plus ancien de Corse, et de nombreux chefs-d’œuvre. Récemment rénovée, dans les couleurs chatoyantes de l’époque. C’est l’une des plus belles églises baroques de la région. Ses sept chapelles sont richement décorées dans un style rococo et son orgue est le plus ancien de Corse.

La chapelle di a Cunfraternita Santa Devota, collée à l'église.

Les chapelles Saint Césaire à Pastoreccia et San Ghjiseppu à Fontana


Enfin, les habitants du village ont perpétué une tradition, celle de la Merendella (dinette, pique-nique), pour le lundi de Pâques. C'est l'occasion pour Pâques de rassembler les différentes générations autour d’un repas convivial et champêtre, composé de quelques spécialités typiques insulaires, le tout suivi de festivités. Aujourd’hui cette tradition est couplée d’une foire artisanale qui se déroule dans les rues et ruelles du village.


Pedipartinu

Situé à 600 mètres d'altitude, le Fleuve Le Fium Alto, le Ruisseau Pisciancone, le Ruisseau de Piedipartino sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Piedipartino. Ce petit village, perdu dans la forêt, est groupé autour de l' église Saint-Bernardin.

Ce village, longtemps rattaché à la paroisse de Piedicroce, comptera jusqu'à 155 habitants en 1770 : Il n'en compte aujourd'hui plus que 17.


Ped'Orezza

La commune, située dans une végétation luxuriante à plus de 1400m d'altitude, s’étend jusqu’aux crêtes de Bocca Favalta et de Bocca Al Prato. Le hameau de Campodonico, construit sur une falaise au-dessus du ravin, est le plus haut lieu habité de Castagniccia et possède un panorama exceptionnel. Le village est connu pour sa carrière de pierres et de lauzes, son point de ralliement entre plusieurs grands sentiers de randonnée (San Petrone, Caldane, Mare a Mare Nord), et son histoire riche en rebondissements qui a laissé un patrimoine exceptionnel.

Lors de la peste de 1348 on précipitait les cadavres du haut de son versant abrupte (et pas que les morts dit la légende). Vieux village, dont on peut dire, et c’est rarement le cas, qu’il offre une architecture relativement préservée des outrages du temps et du béton. Il doit sans doute son nom au fait qu’il se situe au pied d’Orezza .

A découvrir

- Les vestiges d’un baptistère du Vème siècle dédié à San Leonardo.

- Les ruines du fortin «U Castellucciu», édifié par le vice-roi de Corse Vincentello d’Istria au XVème siècle.

- Les ruines de l'église romane San Niculaiu dont le clocher se dresse au milieu de la végétation.

- L'église paroissiale Sant'Antone di Paduva et la chapelle de l'Annunziata (dite San Roccu).

- La chapelle Santa Maria Assunta du IXème siècle classée aux monuments historiques.

- Les anciens ponts génois et lavoir.

On peut y visiter la chapelle San Leonardo et la Chapelle Santa Maria Assunta classée monument historique. l’église paroissiale St Nicolas. (Cet édifice du milieu du Moyen Age , situé à un demi-mille de l' agglomération de Campodonico qu' il dessert, forme l' une des annexes de l' église piévane Saint-Pierre et Saint-Paul d' Orezza. Mentionné dans la relation de la visite apostolique de Monseigneur Mascardi effectuée en 1587, elle est à cette date assez grande pour accueillir la population. Supplanté au cours du 17e siècle par l’église de l’Annonciation située à l’entrée de Campodonico, Elle est actuellement en ruines). Ancien site du village primitif à 500 m de l'emplacement actuel.

Campodonico : En effet, le hameau possède une charmante église corse avec un campanile détaché en bois, ce qui est très rare.

Enfin, et ce n’est pas la moindre des choses, si l’on connait : on peut y déguster une charcuterie de derrière les fagots.


Stazzona

Stazzona signifie « forge » en corse. C’était autrefois l’un des villages les plus peuplé et les plus actif de Castagniccia. Ce village des forgerons était surtout réputé pour être le plus grand centre de fabrication d’armes de l’île à l’époque contemporaine de Pascal Paoli. Les forgerons y fabriquaient des armes et des couteaux avec le fer issu des mines voisines.

Mais ses activités ne s’arrêtaient pas là. Proche de la source ferrugineuse gazeuse des eaux d’Orezza, Stazzona participait activement à l’activité d’hébergement, de restauration, de transports et de loisirs des curistes pratiquant le thermalisme.

Le Thermalisme à Stazzona :

Au XIXème siècle, le bourg a accueilli de nombreux curistes : Plusieurs grands et beaux hôtels ouvraient principalement l’été.. Malgré cela, Orezza manquait de place. Aussi, la grande majorité des habitants, mettaient même à disposition des curistes d'Orezza leurs chambres et salles de séjour pour eux-mêmes intégrer les caves ou les greniers.

4 grands hôtels-restaurants étaient répertoriés, portant le nom de leur famille d’origine :

Hôtel ALITTI, le plus grand du bourg et le plus luxueux, appartenant à l'enseigne Paris Lyon Méditerranée (PLM) est situé à l'extrémité de la grande rue et surplombant l'ensemble des rues (quelques peintures murales en trompe-l'œil sont encore visibles sur la maison). Les propriétaires actuels ont conservé la cuisine et quelques espaces communs (salle de restauration et salons) comme à l'époque des bains.

Hôtel FILIPPINI, la situation est unique sur la grande place à l'entrée du village. Il possédait des écuries-remises et toilettes perfectionnées, des guides et des chevaux pour l’excursion de San Pietro (San Petrone). Cuisine soignée, chambres confortables, ouvert toute l'année en font sa réputation selon le guide Conty (1910)

Hôtel VILLA, était équipé d’une station-essence et d’un service de cars privé baptisé « La Ligne » et qui assurait alternativement, avec un autre service de cars de Piedicroce, la liaison Piedicroce-Bastia et le service Postal.

Hôtel CASANOVA - BIAGGINI, tenu par trois sœurs et assurant un service de taxis.

Le centre village s’est également doté de commerces :

Épicerie-bar, vin au détail

Boucherie : un lieu d'entrepôt et de vente de la viande

Ancien apothicaire : Une grande bâtisse, à l’entrée du village, servait d’apothicairerie et d’herboristerie et préparait des remèdes et potions.

Le Casino : On devine encore sur le grand bâtiment, des trompe-l'œil représentant des colonnes.

Un service de transport : Le tram (voiture à 2 chevaux et conduit par un cocher, avec des banquettes de part et d’autre accessibles par un petit escalier), transportait jusqu’à 15 personnes et leurs bagages. Il assurait la liaison de Stazzona à Folelli (avec un arrêt à Champlan), pour les voyageurs qui prenaient le train pour Bastia.

Et différents services publics, dont certains encore visibles :

Le lavoir municipal en bas de la place de l'hôtel VILLA et FILLIPINI, l'école face à l'hôtel VILLA, plusieurs fours à pain construits chacun pour servir le groupe de maisons, des moulins, une station de taxis, une maison du juge de paix Pietri (avec possession d'un coffre) haute de trois étages et deux cimetières.

L’église paroissiale de l’Annonciation pourrait dater de la première moitié du XVIIIème siècle. Remaniée au XIXème siècle, elle est faite de schiste avec un toit de lauzes.

L’église possède deux chapelles latérales : St Antoine de Padoue et Saint Joseph. De nombreux objets du culte sont présents : calice, patène, ciboire, ostensoir, bannière de procession et bien d’autres…

Sur la place du village, la fontaine à plusieurs becs verseurs et vasque fut édifiée en hommage au marquis de Marbeuf, gouverneur de la Corse en 1778.

Autrefois le plus grand centre de fabrication d’armes de l’île, Stazzona aujourd'hui n’est plus habité que par une vingtaine de personnes.. Et plus aucun commerce ne subsiste dans le village.


Verdese

Verdese est construit en escalier sur une crête au coeur de la Castagniccia, et offre une vue imprenable sur les villages et les monts alentours.

Verdese est un petit village entouré d'une nature exceptionnelle, entre châtaigniers, rivière et microclimat ; son bâti dense est typique de la région.

Ce petit village possède une église dont l’histoire raconte que le clocher a été élevé en 140 jours par les habitants. Les splendides portes sculptées et les bancs sont l’œuvre d’un menuisier local profondément croyant.

Autrefois, le village était réputé pour ses vanneries, aujourd’hui seule une personne en réalise encore pour son propre plaisir.

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout