• Vacances à Moriani

CAP sur le cap !


Moins fréquenté que le reste de l’île de Beauté, le Cap est pourtant l’un des coins les plus séduisants de la Corse. Une région préservée, qui a su conserver son authenticité et sa singularité.

Long de 40 km et de 10 à 15 km de large le cap corse est aussi dénommé la "Corse miniature". C’est un condensé de Corse, qui rassemble des trésors sauvages accessibles à qui sait les apprécier et les dénicher… Tours génoises, sentiers «mer et maquis», randonnées, plages sauvages, îles surprenantes, criques improbables. C’est une région très paisible, fréquentée par les amateurs de balades et de randonnées.

Préférez le tour via la D80, dans le sens inverse des aiguilles de la montre, soit de Bastia vers St-Florent, pour « suivre le soleil ». En chemin, de spectaculaires points de vue sur la Méditerranée attendent le visiteur, entre criques secrètes, plages tranquilles, villages accrochés aux montagnes, marines discrètes et à-pics plongeant dans l’azur. Pour une première découverte du Cap, un jour suffit, mais la presquîle est énormément variée et pleine de diversités et on peut sans problème passer des vacances entières ici.

Le cap Corse, pointé vers le continent

Sur la carte, le cap corse, c’est le « doigt » qui pointe vers le continent, une montagne surgissant des flots et recouverte de maquis, au nord de Bastia. Une région authentique, où l’on aime à trouver un pays à part, quelque peu sauvage… La départementale en fait le tour, découvrant en chemin des criques, des plages de galets (et parfois de sable) et de nombreuses marines : Des petits ports de pêche les pieds dans l’eau.

Partant des marines, quelques routes étroites s’élèvent dans la montagne, vers des hameaux perchés dans le maquis, à l’abri d’une mer qui s’est faite menaçante plus d’une fois dans l’histoire. Un passé riche et tourmenté, dont témoignent les tours génoises du littoral, les églises des villages ou les étonnantes « maisons d’Américains », ces luxueux petits palais construits au 19e siècle par les émigrés revenus au pays.

Les paysages sont très contrastés. Le versant Est, entre Bastia et Macinaggio, se compose de vallées descendant vers la mer. Sur le versant Ouest, c’est la montagne qui surgit de la Méditerranée, formant de spectaculaires à-pics et des nids d’aigle où nichent des villages isolés.

Tout au bout du cap, les ports de Tollare et Barcaggio, accessibles par une route étroite et sinueuse de 8 km, font face à l’îlot de la Giraglia. Quelques rares maisons, des bateaux, une plage, le sentier des douaniers, le maquis et rien d’autre, sinon une impression de bout du monde.

Les beautés ne manquent pas au fil de la D80, et des autres petites routes du cap. Voici quelques haltes particulièrement séduisantes, en allant de Bastia à Patrimonio :

  • Erbalunga : Une des perles du Cap Corse ! Ce village authentique au ras des flots, veillé par sa tour génoise en ruine, est la porte d’entrée idéale pour visiter le Cap Corse. Ses petites rues pleines de charme sont un régal pour les yeux, source d’inspiration de beaucoup de peintres paysagistes. Ne manquez pas son Festival de Musique ! Chaque année au mois d’août, le village devient l’écrin de la variété française et de la chanson Corse

  • Sisco et sa quinzaine de hameaux nichés dans la vallée jusqu’au pied du cima di e Follicie (point culminant du Cap Corse, 1 322 m). Belle maison d’Américain (villa Saint-Pierre) à Poggio.

  • Pietracorbara et sa plage, l’une des plus belles du cap Corse.

  • Macinaggio, un petit port de plaisance bien agréable et une halte recommandable si vous faites le tour du Cap. C’est le point de départ du sentier des douaniers qui longe la côte jusqu’au cap Corse.

Entre Macinaggio et Centuri, la D80 grimpe à l'Ouest, en montage. Là, vous êtes vraiment au bout du Cap, et encore un peu au bout du monde !

Lorsque vous arrivez à Ersa, vous verrez en contre bas le village de Barcaggio et sa plage magnifique, ainsi que la Giraglia (cette île fait partie de la réserve naturelle du Cap Corse). A Barcaggio, la plage et l’ambiance sont tellement sauvages que l’on peut y croiser régulièrement des vaches en alanguies, en pleine séance de bronzage !

  • Barcaggio et Tollare : les deux villages au bout du cap, accessibles par une petite route sinueuse. Grande plage de sable (la Cala) à 1 km de Barcaggio.

  • Centuri : Un adorable petit port de pêche où l’on descend par une petite route étroite. C’est le premier port langoustier de France. Considéré comme l’un des plus beaux villages de Corse, Centuri est une petite marine incontournable du Cap Corse. A cet endroit, déjà connu par les romains (Centurium), Pascal Paoli y avait fondé, en 1760, une construction navale pour équiper la flotte corse. L’après-midi farniente se passera du côté de la plage de la Mute, qui offre un coucher du soleil sur les petites îles au large à couper le souffle !

  • Pino : Situé sur le versant occidental du cap Corse, particulièrement spectaculaire, avec ses hameaux, accrochés à la pente de la montagne. Les immenses eucalyptus à l’entrée du village, le grand mausolée, l’ancien monastère St François et l’ancienne tour génoise de la marine de Scalo sont à découvrir.

  • Canari : Magnifique village perché. La place de la mairie, et ses palmiers, offre un belvédère exceptionnel sur la mer.

  • Nonza : En redescendant le Cap depuis Centuri, l’arrêt à Nonza est plus que recommandé ! Ce village fortifié perché en nid d’aigle au-dessus de la mer sur une falaise abrupte, offre un panorama unique sur le Golfe de Saint-Florent, sans doute l'un des plus pittoresques avec ses maisons colorées. De la tour de guet sur le rocher, beau panorama sur une immense plage de sable gris. Là-bas le coucher de soleil est exceptionnel. De la petite place du village, on arrive par beaucoup de petits escaliers entre les maisons jusqu´à la tour, l´emblème de Nonza. A 160m de hauteur, la vue est époustouflante et exige de ne pas avoir le vertige. La Sainte Julie, protectrice de Corse morte en martyr vient aussi de Nonza.

  • Saint Florent : Autre « grande » ville située à proximité du Cap Corse, Saint-Florent accueille chaque été de nombreux touristes séduits par le golfe, son port de plaisance et ses plages. Arpentez les ruelles du vieux village et découvrez l’église paroissiale de Sainte-Anne ainsi que la place Doria. Grimpez également jusqu’à la citadelle pour vous offrir une vue remarquable sur le Golfe et le Désert des Agriates. Rendez-vous en taxi boat ou en navette depuis le port de Saint Florent jusqu’aux plages du Lodu et de Saleccia, sans doute parmi les plus belles de Corse.

Randonnées au Cap :

Intact et sauvage, le cap Corse offre aux randonneurs pas mal d’échappées belles au cœur de paysages méditerranéens préservés. De nombreuses promenades thématiques permettent de découvrir le Cap Corse commune par commune. Chaque village a son chemin. Chaque chemin est construit autour d’un thème. Ces promenades s’adressent à tous les publics. Les curieux aimeront cette découverte du cap corse à travers les sentiers à thème tels que « Les prés, les bois et la pierre » à Sisco, « le sentier de l’eau vive » à Pietracorbara, « le village abandonné » à Meria, « les bergeries face à la mer » à Centuri, « les terrasses de la marine » à Nonza. Parcourir un village à travers ses ruelles, quitter un hameau par le chemin qui conduit aux jardins, grimper la côte qui va du bord de mer jusqu’à une place qui domine l’horizon est assurément une initiation originale à la connaissance de chaque entité capcorsine.
  • La randonnée des glacières de Cardo : La balade des Nivere est sans aucun doute une des plus jolies randonnées du Cap Corse. Au printemps, le paysage est somptueux. Comptez 2h30 aller-retour en suivant les panneaux « Sentier des Glacières » qui guideront votre parcours. Vous apprécierez les fameux Paghjaghju corses (abris de berger), les glacières de Cardo, des sources et un panorama magnifique sur la mer, Bastia et le Cap Corse.

  • Au centre du cap, autour de Sisco, plusieurs chemins permettent d’explorer les vallées de la partie Sud du cap jusqu’à Nonza. Le village de Luri accueille le Conservatoire du Patrimoine Végétal du Cap Corse, près de Pietracorbara. Un arrêt très enrichissant se fera aux Jardins traditionnels du Cap Corse, à 3 km à l’Est de Luri pour découvrir les variétés fruitières et légumières locales, comme l’oignon de Sisco et l’aubergine de Luri. Sur votre route, faites une étape à Sisco pour un après-midi à la plage ou une sortie en plongée sous-marine

  • Entre Pietracorbara et Barrettali, le Chemin de Lumière suit la course du soleil, traversant le cap Corse d’est en ouest. Il débute sur le versant oriental, à Pietracorbara, et s’achève sur le flanc occidental du cap à Barrettali pour voir le couchant. En tout, 12 km (dénivelé de 600 m), qui se fait en 12 h environ. Visite de cinq chapelles à Pietracorbara et à Barrettali.

  • Les randonneurs confirmés et endurants pourront s’attaquer au sentier des Crêtes (balisage rouge), 48 km sur les sommets du massif de la Serra (point culminant 1 322 m) entre Bastia (port Toga) et Centuri. Le sentier peut se faire en 6 étapes.

  • Le Monte Stello est le plus haut sommet du Cap Corse ! Les amateurs de randonnées apprécieront donc le panorama splendide ouvert sur une grande partie de la Haute-Corse et du Cap. Cette balade de 5h45 et de 1100 m de dénivelé est accessible aux marcheurs ayant une bonne condition physique, au départ du parking du village de Pozzo, juste au-dessus d’Erbalunga. La promenade est bien balisée depuis le village, vous n’aurez donc juste qu’à apprécier une des plus belles vues de Corse à 360°, de l'Ile Rousse à l'ouest, à l'extrémité de l'étang de Diana au sud, l'Ile de la Giraglia au Nord, et par ciel dégagé, la côte Italienne à l'Est.

  • Enfin, le sentier des Douaniers, qui relie Macinaggio à Centuri, en parcourant la pointe du cap Corse. Cette partie de la côte n'est pas longée par la route et n'est donc accessible qu'à pied. Un trajet de 26 km (environ 8 h de marche). Le chemin traverse une zone protégée (site naturel de la Capandula), avec des dunes, des plages, du maquis et, côté ouest, des à-pics spectaculaires et des rochers de schiste vert. En vous rendant à Macinaggio, faites un arrêt obligatoire à la Tour de l’Osse ! Située entre Sisco et Luri, elle ne passera pas inaperçue sur votre route, car c’est l’une des plus belles tours génoises du Cap Corse. Une aire de stationnement est justement aménagée à son abord pour vous permettre de prendre quelques clichés de cette figure de proue des cartes postales. Tout au long du parcours, vous aurez la chance de découvrir la faune et la flore de la région ainsi que la variété des paysages avec une partie occidentale plus sauvage avec de nombreuses falaises et une partie orientale faite de maquis et de plages. C’est aussi un excellent moyen de visiter de nombreux monuments historiques tels que la tour d’Agnellu, la chapelle et la Tour de Sainte Marie.. tout en longeant la réserve des Iles Finocchiarola.

Une terre de vignerons :

Le cap Corse séduira aussi les épicuriens. Quel plaisir de goûter aux vins de Patrimonio , qui comptent parmi les meilleurs de Corse. Cultivé depuis le 5e s av. J.-C., le vignoble s’étend dans la vallée de Patrimonio, autour du village du même nom, avec, en arrière-plan, les premiers reliefs du Nebbio et le golfe de Saint-Florent. Un paysage de carte postale. Même si l’essentiel de la (petite) production se concentre autour du village de Patrimonio, l’aire d’appellation AOC Patrimonio se répartit en fait sur sept communes (Patrimonio, Barbaggio, Oletta, Farinole, Poggio d’Oletta, Saint-Florent et Santo Pietro di Tenda) situées dans l’arrière-pays de Saint-Florent. Une route des vins, balisée par une signalétique spécifique, permet de partir à la découverte des domaines et des caves.

#capcorse #randonnée #sentiers #Hautecorse #vincorse #Patrimonio

© Vacances à Moriani - depuis 2011

  • Google+ Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon