• Vacances à Moriani

La piève d'Orezza

Orezza (anciennement orthographiée Oresa ou Oreza), était l'une des pievi qui composent la Castagniccia. Situé à l'est de Corte, arrosé par le Fium'Altu qui se jette dans la mer Tyrrhénienne, le canton comprend 2 pièves : Celle d'Orezza et celle d'Alisgniani (Alesani) et regroupe 23 communes.

La piève relevait de la province de Bastia sur le plan civil et du diocèse d’Aléria sur le plan religieux.


Au XVIe siècle, Orezza se trouvait dans la province de Bastia, dans le ressort de sa juridiction civile. A cette époque, l'organisation judiciaire en Corse comprenait le « Syndicat », une sorte de tribunal suprême à fonctions diverses dont la compétence s'étendait aux juridictions de Bastia, Corte et Aléria.


La piève d'Orezza peut se diviser en deux parties :

  • Orezza Suprana : Campana, Carchetu-Brusticu, Carpinetu, Nucariu, Pedicroce, Pedipartinu, Ped'Orezza, Stazzona, Verdese

  • Orezza Suttana : Monacia d'Orezza, Parata, Piazzole, Rapaghju, Valle d'Orezza.


L’église piévane d’Orezza était dédiée à St Pierre et St Paul était située à Piedicroce.



Elle correspond à l’église actuelle datée de 1691 (classée monument historique en 1976, agrandie et modifiée depuis).






Le Fium'Altu, fleuve côtier qui coule en Haute-Corse, dont la plus grande partie se situe sur le territoire du parc naturel régional de Corse, naît près de Pie-d'Orezza et traverse dix-neuf communes.


Historiquement, Orezza qui comptait environ 5000 habitants au début du XVIè siècle était la piève la plus dense en population et la plus riche de Corse. Ses habitants, très industrieux, s’employaient à fabriquer des vêtements de laine et de lin, des chaussures et autres produits dérivés. En parallèle, ils ont appris à greffer les châtaigniers et produisaient de la farine en très grande quantité.


Quand la Castagniccia comptait plus de 30 000 habitants, chaque piève, chaque village de Castagniccia avait sa spécificité artisanale.


Les artisans exportaient sur toute l’île grâce aux muletiers d’orezza

  • Artisanat : Travail du bois, fer et peaux (valle d’orezza)

  • Agriculture pour l’ampugnani

  • Carpinetu et nocario : vannerie

  • Valle d’orezza : pipes, chaudrons et ustensiles de cuisine

  • Stazzona : Travail du fer et fabrication d’armes

  • Campano : pelles et pioches

  • Monaccia et Campile : Poteries



Le 30 janvier 1735, c'est à Orezza que des représentants corses proclament l'indépendance de l'île et rejettent la souveraineté génoise. La constitution du Royaume de Corse est ainsi proclamée. La pieve d'Orezza devient en 1789, le canton de Piedicroce.


Cette région autrefois très dense a vu sa population décroitre petit à petit pour passer sous la barre des 945 habitants en 1990. De nos jours, le canton d'Orezza-Alesani compte près de 1050 habitants.


A suivre : Orezza Suprana et Orezza Suttana, les villages de la piève d'Orezza, en détail.


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout